Actualités

13/05/21 Ascension au Carmel avec Saint Joseph

En ce matin du 13 mai, d’où vient cette atmosphère étrange, cette légère agitation, ce semblant de fébrilité dans ce monastère d’ordinaire si calme et recueilli, d’autant que la fête de l’Ascension se déroule habituellement dans le silence et l’adoration du Saint Sacrement ?

Imaginez-vous qu’en cette année qui lui est consacrée, saint Joseph a décidé de s’inviter chez nous, au moins pour l’après-midi. Ne pensez pas que notre Mère prieure a eu quelques révélation, quelque songe ou parole intérieure. Pas du tout. Le bon saint Joseph a fait les choses dans l’ordre, il a suivi la voie ordinaire en inspirant à notre archevêque, Mgr Le Gall, de réuni au Carmel, pour que les carmélites puissent participer, des délégués des congrégations du diocèse placées sous le patronage de St Joseph ou dont le charisme es parqué par la spiritualité de ce saint afin de vivre ensemble un temps de partage autour de notre Père commun.

Monseigneur vient donc célébrer la messe de l’Ascension. […] En réalité, la « journée St Joseph » ne débute qu’à 14h. A l’heure dite, les participants de retrouvent à la chapelle et les carmélites au chœur pour chanter ensemble l’office de none, suivi de ¾ d’heure d’adoration jusqu’à 15h, puis le salut et le début des échanges.

Sont représentés : les Petites Sœurs des Pauvres, les Frères de Bene Yosefu originaires du Burundi qui ont une maison dans le diocèse, les Sœurs de St Joseph de Carbonne, les Sœurs de St Joseph de Cracovie implantées à St Gaudens et bien sûr nos Frères Carmes, le père prieur P. Jean-Gabriel accompagné de 5 frères étudiants.

Notre Mère prieure va au micro pour un mot d’accueil. Je cite : « Dans l’action de grâce de tourner nos regards vers St Joseph et de l’avoir pour guide et protecteur, nous allons partager, dans cette chapelle, comment notre charisme respectif est compris et vécu à la lumière de St Joseph… » et de poursuivre à mi-voix « puisque j’y suis, je commence ! ».

Les Carmélites

Elle débute alors la lecture d’un petit texte préparé par une Sœur explicitant le rôle et la dévotion à St Joseph au Carmel. Il se partage en 5 points :

  • La relation de Ste Thérèse à St Joseph, au cours de la grave maladie de sa jeunesse religieuse et sa guérison par St Joseph
  • Le rôle de St Joseph dans la fondation du monastère de St Joseph d’Avilà. Le Seigneur lui commande de travailler à cette fondation, l’assurant que St Joseph veillerait à l’une des portes et la Ste Vierge à l’autre. On peut exprimer cette grâce par 2 volets ; l’intériorité et l’intimité avec le Seigneur et l’extériorité par l’ouverture à l’universel, la charnière entre les 2 volets étant le regard de foi
  • St Joseph, gardien des carmels
  • Intervention de St Joseph pendant les fondations
  • Actuellement, comment nous recourrons à St Joseph pour les nécessités matérielles et spirituelles

[…]

Les Frères Carmes

En point d’orgue, voilà le tour des Frères Carmes et le P. Jean-Gabriel vient donc au micro. Il souligne d’abord que St Joseph est le docteur du silence, à l’écoute de la foi. Ce silence est éloquent par lui-même. Joseph a tout de même dit une parole : « Il a donné son nom à Jésus ». Celui qui prend Joseph pour guide ne doit pas craindre de s’égarer. Le père énumère ensuite les différents champs de leur apostolat et conclut : « par l’accueil de Jésus et de Marie, à l’exemple de Joseph, le Carmel est représentatif de ce qu’est l’Eglise ».

Notre Archevêque

En conclusion de la rencontre, nous écoutons le témoignage de Monseigneur. Tout d’abord, il remarque que St Joseph ouvre le Nouveau Testament car il est au centre du chapitre 1 de l’Evangile de St Matthieu. Ensuite il se rappelle quelques souvenirs personnels : sa dévotion à St Joseph lui vient de sa grand-mère paternelle, Joséphine. Il y avait une statue de St Joseph dans sa cuisine qu’elle priait pour toutes ses nécessités. Bien souvent, la statue était retournée contre le mur : St Joseph était puni pour n’avoir pas exaucé la prière. Monseigneur porte dans la poche une petite statue de St Joseph qui lui a été offerte par la supérieure générale des Petites Sœurs des Pauvres. Dans son Abbaye de Kergonan, tous les soirs avant Complies, on récite une prière de St François de Sales à St Joseph. En effet, la congrégation bénédictine de Solesmes a une profonde dévotion au mystère de l’Incarnation, dans lequel St Joseph a sa place. Il précise que Joseph signifie « que Dieu ajoute », qu’il fasse grandir, qu’il développe, qu’il amplifie.

Mais il est temps de conclure ce partage enrichissant, ce que nous faisons en chantant un vibrant « je vous salue Joseph ».

Conclusion

Comme il se doit, une telle journée ne serait pas complète sans l’incontournable « verre de l’amitié », c’est pourquoi, à l’issue de ce partage spirituel, les participants se retrouvent pour un petit goûter dans la salle de réunion de l’accueil. Afin que la communion soit parfaite, les carmélites en font autant dans leur réfectoire. Quand on s’est bien restauré de part et d’autre tout el monde se retrouve au grand parloir pour une rencontre fraternelle très joyeuse. Elle menace de se prolonger quand… 17h30, la cloche imperturbable se met en branle à toute volée : c’est l’heure des Vêpres.

Retour à la chapelle pour les Vêpres de l’Ascension. Monseigneur a dû nous quitter plus tôt à cause de ses obligations. Le P. Jean-Gabriel assure la présidence de l’office alterné entre les carmélites et l’assistance.

La communauté des carmélites clôture cette journée bien remplie par une rapide récréation et les voilà prêtes à entrer dans le silence de la neuvaine préparatoire à Pentecôte, assurées de l’assistance de St Joseph, expert en silence et maître d’oraison.

07/01/21

Groupe « Seigneur, que veux-Tu ? »

Prochaine rencontre le samedi 13 février 2021 de 14h à 17h30.

Un groupe pour les 12 à 18 ans qui ont envie de se lancer dans l’aventure de la vie intérieure…
Plus d’informations sur la page dédiée, par ici !